Les Anciens du Stade de Reims

http://anciensdusdr.free.fr

II) biographie commentée de Tony Giannetta (de Reims à Abbeville)

Par JF • 25 juin, 2012 • Catégorie: Le saviez vous ?!

Stade de Reims 1985-1986 (D2 – Groupe B)

Nouvelle saison, nouvel effectif ! 5 départs (dont Nardelli, Rozborski, Zorzetto) pour 6 arrivées dont Bozon, Badjika, Florés, Luizinho (qui vient en cachant qu’il a le bras cassé !) et Niederbacher (qui ne s’adaptera pas et partira fin décembre). Après une bonne entame, Reims se retrouve 4ème à mi-championnat, mais le Stade connait un passage à vide en novembre et décembre (3 défaites et 1 nul) qui le font rétrograder à la 7ème place. Enfin les 13 dernières journées (10v, 2n, 1d) permettent au Stade de finir 4ème avec 43pts (17v, 9n ,8d, 49bp, 37bc). Ce championnat avait été dominé par le Matra Racing (de Jean-Luc Lagardère), leader indétrônable dés la 4ème journée, coaché par Silverster Takac avec des « stars » comme Bossis, Mahut, Umpierrez, Kabongo et … Alain Polaniok. Derrière le Racing, on trouve Mulhouse de Domenech et Guingamp de Kéruzoré. Pour Tony ce sera une saison galère : blessé dés la 6ème journée mi-août, il sera absent des terrains jusque fin octobre ; puis à nouveau blessé de fin janvier à mi-mars. Il n’aura joué que 17 matchs et marqué 6 fois. Mais sa saison se termine plutôt bien car il marquera à chaque fois lors des 2 derniers matchs (offrant même la victoire au Stade 1-0 contre Besançon lors de la 34ème journée).

Tony :  » Dernier match et dernier but à Delaune avec l’équipe pro … C’est vrai : une saison galère … 6 buts (4 en championnat et 2 en Coupe) : au nombre de buts par matchs joués, je pars en étant meilleur buteur de l’équipe. C’est la dernière chose que m’avait dite Carlos avant de me souhaiter bonne chance « .

1986-1987 : Cuiseaux-Louhans (D2 – Groupe B)

cuiseaux 86-87tg cuiseaux

Cuiseaux-Louhans, entraîné par René Le Lamer, vient de monter de D3 (finissant 2ème derrière la réserve d’Auxerre) et d’obtenir le statut professionnel. Pas moins de 11 arrivées en début de saison dont Christian Felci, Ferhat Khirat, Joël Germain (futur rémois 96-98), le gardien de la réserve du SDR (84-86) Alberto Abreu et Tony. Le groupe est assez relevé : Montpellier, Lyon, Bastia, Nîmes … mais Cuiseaux réalise un bon début de championnat en terminant 5ème à mi-parcours. La suite sera un peu plus compliquée, mais l’équipe terminera 10ème (11v, 12n, 11d, 41bp, 44bc). Tony jouera tous les matchs de la saison (34 matchs, 3 buts), faisant partie d’un milieu de terrain trés offensif ( avec les frères Daniel et Jean-Luc Jacquinot et Ferhat Khirat) alimentant le buteur-maison Alain Zemb (17 réalisations) .

Tony :  » Cette saison restera un bon souvenir car dans un groupe trés difficile avec une équipe complétement remaniée, nous avions fait trés bonne figure pour des promus. Trés bonne ambiance dans l’équipe et dans la ville. Autre bon souvenir : le match gagné contre Lyon à domicile à la dernière minute, but de Georges Tournay sur une de mes passes, devant 7000 spectateurs ( Louhans, c’est 7000 habitants !). Enfin, je garde un trés bon souvenir de René Le Lamer. « 

1987-1988 : SCO Angers (D2 – Groupe B comme Reims)

 sco angers 87-88 tony

Le SCO avait fini à la 12ème place en 86-87 et se montrait ambitieux à l’aube de cette nouvelle saison : 11 recrues dont l’entraîneur Pierre Garcia, Gilles Eyquem, Farid Chellat, Zvonko Porpovic,Tony Giannetta et son beau-frère Jean-Pierre Bertolino. Aprés un début de saison moyen (10ème à mi-parcours), le SCO réalise une magnifique remontée en seconde partie d’un championnat dominé par Strasbourg, Caen et Mulhouse : 8v, 6n, 3d (soit 4ème lors des matchs retour). Le milieu de terrain (Tony et Pascal Grosbois) se révèle trés bon et l’attaque (Bruno Marin, Patrice Sauvaget, Jean-Pierre) est performante. A eux cinq, ils marqueront 32 des 39 buts de l’équipe (12 pour Sauvaget et 7 pour Berto). Angers termine la saison à la 6ème place avec 38pts (14v, 10n, 10d, 39bp, 38bc), juste devant le Stade de Reims, 7ème avec 35 points toujours entraîné par Carlos Bianchi (SCO – Reims : 0-1, but de Didier Christophe; Reims – SCO : 1-1, buts de François Caldéraro contre un de Eyquem). Encore une belle saison pour Tony qui aura pratiquement joué tous les matchs et marqué 3 buts. Mais suite à des difficultés financières, le Président du SCO sera contraint de partir à la fin de la saison. Par solidarité, Pierre Garcia quittera Angers, suivi par tous les joueurs-cadres, dont Albert Falette (le « chouchou » des supporters angevins), Pascal Grobois (5 saisons au SCO) … et Tony et Jean-Pierre.

Tony :  » Une super saison dans une super ville ! Un jeu qui ressemble fort au jeu rémois, fait de passes courtes et toujours porté vers l’offensive. Pierre Garcia , c’est du super ! « .

1988-1989 : SC Abbeville Côte Picarde (D2 , Groupe A avec Reims)

sc abbeville 1988-89

La saison 87-88, Abbeville avait terminé 11ème de son groupe et l’entraîneur Patrick Gonfalone procède à un recrutement risonnable : 6 arrivées (pour compenser 6 départs) dont le gardien Eric Pégorer, l’ancien stadiste (86-88) Pascal Drieu et Tony Giannetta. Dans ce championnat qui sera dominé de bout en bout par Mulhouse et Brest, Abbeville réalise un début de saison plutôt correct et termine 6ème des matchs aller (6v, 6n, 5d) dont une belle victoire le 22/07 sur Reims 4-1 (but de Gilles Thièblemont pour le Stade). Les milieux de terrain Tony Giannetta et Colbert Marlot alimentant avec talent l’attaque Montibeller-Levève-Fall. Hélas, Abbeville va souffrir lors des matchs retour (4v, 3n, 10d) commencés par une défaite 4-0 à Delaune (doublés d’Ivo Basay et de Jean-Pierre Orts). Cependant le club assurera son maintien et finira 13ème avec 39 points (10v, 9n, 15d, 39bp, 54bc) ; Reims finira 9ème avec 43 points. L’attaque d’Abbeville finit 8ème mais la défense 16ème … Tony aura joué 27 matchs et marqué une fois.

Tony :  » Aprés avoir hésité entre Abbeville et Beauvais, c’est finalement Patrick Gonfalone qui saura me convaincre. Cette saison restera un bon souvenir même si l’acclimatation au jeu d’Abbeville et à l’attente des supporters a été un peu difficile. Un trés bon souvenir : le gros match contre Reims, entraîné par Dominique Bathenay, avec mes 2 passes décisives ! « . 

3ème partie à suivre : Abbeville (89-90), Château-Thierry, Stade de Reims Champagne, etc… 

JF est supporter des Anciens
Email à cet auteur | Tous les Articles par JF

Une Réponse »

  1. Trés beau travail … merci JF

Laisser un Commentaire