Les Anciens du Stade de Reims

http://anciensdusdr.free.fr

David François …

Par JF • 5 oct, 2012 • Catégorie: La saison 2012

dav franc berry
William Mailly, Philippe Tingry et David François

Lors de notre journée champêtre à Berry au Bac, notre Président Patrice Buisset m’a proposé de faire quelques petites interviews. Voici la première ; j’ai pris le temps de rechercher  une iconographie  significative pour enrichir le texte de celui que nous, supporters,  surnommions «   le Roi David ». Je laisse la parole à David François.

« Je suis né le 07 Mars 1970. J’ai été formé au Centre de Formation du Stade de Reims avec comme entraîneurs Pierre Phélipon et Robert Sarre. Je suis rentré au Stade à l’âge de 7 ans, en 1977 ( j’arrivais de Bétheny) ».

J’ai joué dans toutes les équipes de jeunes, participé à la Coupe Gambardella, et à 16 ans et demi, j’ai joué mon premier match avec les professionnels, entraînés alors par Carlos Bianchi ( Note de J-F : c’était le 09/05/87, à Reims , victoire 3-1 contre Guingamp, dont un but de … David François). Et la même saison 86-87, j’ai notamment joué  les quarts de finale contre Laval (à l’époque, c’était des matchs aller et retour). Puis, j’intègre un an an aprés le groupe professionnel, je faisais essentiellement les entraînements; j’ai dû faire une ou deux apparitions à 17 ans et ensuite j’ai intégré l’effectif plus régulièrement et avec plus de matchs ( N.de J-F : quelques stats, en championnat : 86-87 : 2 matchs, 1 but ; 87-88 : 5 matchs, 1 but …90-91: 27 matchs, 5 buts ). A cette époque, il y avait François Caldéraro, Pascal Prince, Jean-Pierre Bertolino, Badjika, Hubert Velud, Ronil Dufrêne, Fred Lafond, Hervé Florès, Didier Danio, Patrick Vernet … on avait un bon groupe. Je joue de plus en plus. J’ai eu comme entraîneurs Dominique Bathenay, Jacky Lemée et la dernière année, celle du dépôt de bilan, c’était Didier Notheaux. Comme joueurs, il y avait entre autres Didier Thollot, Didier Bourdoncle, Jean-Pierre Avrillon, Gilles Thièblemont, Abbès Ousfane
Quand arrive le dépôt de bilan, j’avais l’avantage de sortir de l’ Equide de France Espoirs (où j’ai joué avec Zinédine Zidane et Fabien Barthés … c’était assez sympa ! ) et en plus, au niveau de la formation, pour le club qui te récupère, çà ne lui coûte rien. Suite à ces sélections en EdF Espoirs,  j’ai eu plusieurs clubs qui se sont intéressés à moi : Lens, Rennes, Auxerre, Bordeaux et Monaco (où j’ai fait un essai avec Jean-Michel Jezierski). A Rennes, c’était Didier Notheaux qui me connaissait et qui voulait me prendre, mais çà ne m’intéressait pas trop, car ils étaient en D2 à l’ époque.

Et aprés avoir hésité entre Bordeaux et Lens, j’ai choisi Lens. J’y ai fait 25 matchs en D1  ; l’entraîneur était Arnaud Dos Santos et le président c’était depuis 2 ans Gervais Martel. J’y ai cotoyé Roger Boli, Bernard Lama, Mustapha El-Haddaoui, Francis Gillot ( l’actuel entraîneur de Bordeaux, avec qui je suis toujours resté copain), Jean-Guy Wallemme, Sikora, Cyrille Magnier, Pierre Laigle, Robbie Slater et Jules Bocandé qui vient de décéder (07/05/2012 ). J’ai donc vécu une année sympathique à Lens. Je n’y suis resté qu’une annèe ( j’avais signé pour 3 ans) et ensuite j’ai été prêté à La Roche sur Yon, en D2, avec François Bracci (N. de J-F :  comme entraîneur, ancien joueur emblèmatique de l’O.M.) où j’ai retrouvé Didier Bourdoncle. C’était la saison 1992-93 où il fallait finir dans les dix premiers pour pouvoir faire partie de la « super D2″ la saison suivante. On a fini 12 ème … çà ne s’est pas trop bien passé. Donc, je suis retourné à Lens où il y avait eu un changement d’entraîneur : c’était Patrice Bergues (qui après a entraîné Liverpool) … et là encore çà ne s’est pas bien passé …

Lens m’a donc soldé ma 3ème annèe de contrat et je suis parti à Saint-Brieuc qui venait de monter en D2 ( N. de J-F : le Stade Briochin a été entraîné par des Anciens ou futurs rémois comme Jean-Pierre Brucato, Denis Goavec, Marc Collat, actuellement Sylvain Didot ; et Julien Féret y a joué en junior). C’est là où j’ai connu Fabrice Harvey  et j’y ai passé 2 saisons. Ensuite, je suis parti à Louhans-Cuiseaux (1995-97)  toujours en D2, où j’ai cotoyé Christophe Robert, Koffi Fiawoo, Patrick Revelles, de trés bons joueurs. Puis je suis allé à Amiens (1997-99) où j’ai joué 2 ans et ensuite à Laval, 2 ans aussi (1999-2001) pour aprés revenir à Reims, en National, avec comme entraîneur Marc Collat. On a fait une bonne saison, et l’annèe suivante on monte en L2. On redescend en 2002-2003. Ladislas Lozano arrive ( 2003-2004) et on remonte en L2 et … j’arrête ma carrière en 2004 … j’avais 34 ans ! Je dois bien avoir joué prés de 400 matchs en D2 et une bonne vingtaine en D1. Aprés, j’ai travaillé pendant 3 ans dans la cellule de recrutement du Stade de Reims.

davidfrancois en 2002

 

Et puis j’ai été licencié en 2009 ( Note de J-F : injustement, d’où la victoire de David au tribunal ; pourtant le 06 Juillet 2004, le Président du SDR , J-P Caillot , déclarait dans une interview à VDT : «  

 df rercut

Et David François ?
Cela fait partie de ce que je souhaite au niveau du Stade de Reims dans les années à venir, c’est-à-dire intégrer des gens qui ont montré leur valeur au club. Par exemple Olivier Tingry a deux ans de contrat. Ensuite il renforcera la cellule des gardiens. L’avenir passe par l’intégration de joueurs qui connaissent le style de jeu et les valeurs du club.
David s’investit terriblement dans ce qu’il fait. Il fait un travail énorme
.« … no comment !!! ) .

Depuis, je suis à la recherche de projets, mais ce ne sera pas dans le monde du sport … j’ai été refroidi ! J’ai arrêté de travailler à Pizza Minute avec Nicolas Lech la 2ème annèe que j’avais intégré la cellule de recrutement, car c’était difficile de concilier les deux.

J-F : Quel entraîneur t’as le plus marqué ?
Dans toute ma carrière, celui qui m’a le plus marqué c’est Carlos Bianchi, car c’est lui qui m’a donné ma chance pour la première fois en équipe professionnelle, à l’âge de 16 ans et demi. De plus, c’était un ancien avant-centre, ancien grand buteur, donc moi, étant avant-centre, j’aimais discuter avec lui. Il m’a beaucoup guidé.

J-F : et quels joueurs t’ont marqué ?
Pour les joueurs qui m’ont marqué, j’ai eu la chance de jouer avec Zidane à ses débuts, avec Fabien Barthès également, puis tout au long de ma carrière j’ai cotoyé d’excellents joueurs comme Jules Bocandé, et puis d’autres, un peu moins connus, comme Olivier Pickeu, un ami que je connais depuis trés longtemps, qui a joué à Reims et avec qui je me suis toujours bien entendu. J’ai rencontré un panel de joueurs assez intéressants !

J-F : quels défenseurs t’ont posé des problèmes ?
Parmi les défenseurs qui m’ont embêté le plus, c’est surtout quand j’étais jeune, car j’étais assez naïf et je tombais souvent sur des « roublards » ! Cà a été Léonard Specht et Claude Deplanche ( ancien joueur de Nancy, Cannes, Toulouse, Lens, Guingamp et Epinal) qui travaille maintenant à l’UNFP. Moi, j’étais « jeunot » et à l’époque, il était trés costaud ! J’avoue, quand j’ai débuté, c’était assez difficile … « 

Merci, David ! Merci pour ce que tu as fait pour le Stade de Reims et pour ce que tu fais pour les Anciens du Stade de Reims.

JF est supporter des Anciens
Email à cet auteur | Tous les Articles par JF

Laisser un Commentaire