Les Anciens du Stade de Reims

http://anciensdusdr.free.fr

Inauguration du stade René Masclaux à Guignicourt (30 photos)

Par JF • 16 juin, 2014 • Catégorie: La saison 2014

P1020238

Ce lundi de Pentecôte, 09/06/2014, nous nous réunissons afin de célébrer un moment unique : l’inauguration du Stade René Masclaux à Guignicourt, commune axonaise de 2200 âmes située à 25 km de Reims. C’est le seul terrain synthétique du département de l’Aisne. Nous nous retrouvons soit au Novotel Tinqueux, soit directement à Guignicourt.

P1020190P1020193

Participent à ce déplacement (j’espère n’avoir oublié personne :  la liste est longue. Ca fait plaisir!): Patrice Buisset, William Maubèche, Pascal Pierrette, Thierry Varoquier, Philippe Tingry, Gerardo et Rosario Giannetta, Joffrey Bertolino, Georges et Nicolas Lech, Christophe, Alistair, Pascal et Thomas Prince, Baptiste Seraine, Jean-Claude « L’Africain », Jean-Michel Jezierski, Marco Guardiola, Johann Poittevin, Sergueï Iakovlev, Momo Touati, Gilbert Léonard, Mickaël Carozzi, Bertrand Ketchanké, Patrick Desseaux,  l’indomptable Christian Mathessande (notre nouvelle recrue camerounaise), Valery et le héros du jour René Masclaux (qui nous accueille le bras bandé, suite à une mauvaise chute d’échelle qui lui a valu des dizaines de points de suture).

2431 (Crédit photo : Site de l’U.S. Guignicourt)

Avant le baptême du stade, se déroule un tournoi triangulaire au cours duquel nous serons opposés à l’équipe des Entraîneurs de l’Aisne et aux Stars de Champagne. Les matches dureront 30 minutes. La durée est amplement suffisante car en ce début d’après midi il fait plus de 30°C et sans zone d’ombre pour se protéger du soleil.

Pour notre première rencontre (face aux entraîneurs de l’Aisne), le coach Gerardo nous concocte cette compo : Maubèche – Desseaux, Jezierski, P.Prince (cap.), Poittevin – R. Giannetta – G.Giannetta, N.Lech, Guardiola – Bertolino, Iakovlev.

P1020226P1020245

Le coup d’envoi fictif de la rencontre est donné par René. Il n’y aura pas de mi-temps lors de ce premier match. Après une période d’observation et de « mise en jambes », et malgré la chaleur, les deux équipes se livrent à fond. La victoire (2-0) sourira aux Rémois. Suite à une faute sur Joffrey Bertolino dans la surface, l’arbitre siffle un penalty non transformé par Gerardo. Puis Nicolas Lech obtient une occasion très franche. Mais il faudra attendre un corner direct de Sergueï Iakovlev pour voir l’ouverture du score (certains pensent qu’il s’agit d’un c.s.c., mais pas moi!). Et en fin de partie, suite à un magnifique mouvement collectif, Geoffrey centre en retrait pour Rosario qui marque (2-0). L’arbitre siffle la fin du match et nos joueurs peuvent enfin aller se désaltérer.

Suit le deuxième match, opposant les Stars de Champagne aux entraîneurs de l’Aisne, qui verra ces deux équipes se séparer sur un score de parité : 2-2.

P1020233P1020242
Pour notre seconde rencontre, le coach peut effectuer de nombreux changements grâce notre effectif pléthorique. Voici la compo : Maubèche – Kéké, Poittevin, Tingry, V.Masclaux (cap.), Carrozzi, Bertolino, R.Giannetta, Seraine – Alistair Prince, Thomas Prince (respectivement 17 et 19 ans … je sais … ça peut faire jeune pour des Anciens … mais la valeur n’attend pas le nombre des années!). D’ailleurs, quelques minutes après le coup d’envoi, c’est le jeune Thomas Prince qui ouvre le score. Comme on a le droit à une pause entre les deux mi-temps, Gerardo effectue trois changements : sortie de T.Prince, Poittevin et Bertolino respectivement remplacés par Christian Mathessande, Desseaux et Iakovlev. Comme le fait remarquer Bubu, on a une équipe vraiment internationale (Ukraine, Cameroun, Mauritanie, Algérie, Italie, Espagne, Pologne…).Toujours est-il que le coaching est gagnant. Sur une dernière phase offensive Alistair dribble son adversaire puis passe le ballon à Sergueï qui dévie sur Christian qui marque. L’arbitre peut siffler. Score final 2-0, pour les Anciens du Stade de Reims vainqueurs du tournoi.

Enfin arrive le moment le plus attendu et le plus émouvant de la journée : le baptême du stade. Réunis au pied du mur où est fixée la plaque commémorative, voilée du drapeau national, les officiels : Madame l’adjointe au maire de Guignicourt (Philippe Tinnerman ne pouvant être présent), Jean-Claude Goulard (Président de l’US Guignicourt), Pascal Poidevin (Président du District de l’Aisne) et Yves Daudigny (Sénateur et Président du Conseil Général de l’Aisne). Chacun y va de son discours célébrant la magnifique carrière  de notre René, ses plus de 500 matches avec le Stade, sa loyauté, sa fidélité. Certain dira sa surprise que ce soit le premier stade au nom de René Masclaux. Un autre expliquera que la proximité avec Reims fait que de nombreux guignicourtois sont depuis longtemps des supporters du Stade et donc de René. Puis la parole est donnée à notre ami, très ému par autant de gentillesse et dont la modestie et l’humilité  viennent d’en prendre un coup. La voix tremblante, retenant difficilement un sanglot, René remercie ses hôtes pour l’accueil si chaleureux qu’ils lui ont réservé et promet qu’il sera toujours disponible pour eux. Puis, René découvre la plaque honorifique à son nom.

Pour finir ce petit compte-rendu, juste ces quatres mots : Merci Monsieur René Masclaux.

4123028
4054
Crédit photo : Site de l’U.S. Guignicourt

Vous pouvez voir sur le Site de l’US Guignicourt deux galeries de 50 photos concernant cette journée.

La galerie

- Vous trouverez ci-dessous 30 photos de cette inauguration. (En cliquant sur les miniatures vous pourrez voir les photos en grand).

JF est supporter des Anciens
Email à cet auteur | Tous les Articles par JF

Laisser un Commentaire