Les Anciens du Stade de Reims

http://anciensdusdr.free.fr

Dominique Colonna à Delaune

Par JF • 29 oct, 2014 • Catégorie: La saison 2014

colonna

Ce samedi 25 Octobre 2014 Dominique « Doumé » Colonna, 86 ans, a donné le coup d’envoi fictif de la rencontre Reims-Montpellier (1-0, 2000ème but inscrit par le Stade de Reims en L1, but de Benjamin Moukandjo). Je profite de l’occasion pour faire un petit rappel de sa carrière et vous raconter deux anecdotes.

Colonna naît le 4 Septembre 1928 à Corté où il joue en amateur au poste de gardien de but avant de rejoindre l’US Montpellier où il signe son premier contrat professionnel en 1948. Il n’y restera qu’une saison (12 matches) à l’issue de laquelle il rejoindra le Stade Français, qui « fait l’ascenceur » entre D1 et D2. Doumé restera y six saisons (1949-1955 ), remportant le championnat de D2 en 1952, avant de rejoindre l’OGC Nice. Avec ce club, il remporte son premier titre de Champion de France (1955-56), il est appelé  en Equipe de France (en doublure de François Remetter) et participe à sa première Coupe des Clubs Champions l’année suivante (quart de finale perdu contre le Real Madrid de Di Stefano).

ColonnaDominiquestade 1958

Il rejoint alors le « grand » Stade de Reims avec qui il remportera trois titres de Champion de France (1958, 1960, 1962), la Coupe de France 1958 et sera Finaliste de la Coupe des Clubs Champions en 1959. Il participera également à l’épopée de l’Equipe de France en Suède (sans jouer, troisième gardien après Claude Abbés et François Remetter). A la fin de la saison 1962-63, à l’âge de 35 ans, il met un terme à sa carrière de joueur. Il part alors en Afrique où il sera entraîneur du Cameroun (1963-65), puis conseiller technique (formation des gardiens de but) pour les Etats d’Afrique Centrale et du Congo Kinshasa jusqu’en 1974. Rentré en France, il sera vice-président de l’OGC Nice, puis de l’OM. De retour en Corse, il sera cadre chez Adidas une vingtaine d’années et prendra la présidence de son club formateur, l’US Corté, tout en  se lançant dans la restauration et l’hôtellerie avec la magnifique Auberge de la Restonica.

Une vie bien remplie ! Maintenant les deux petites anecdotes.

18 Mai 1958 : Finale de la Coupe de France : Doumé , joueur de champ !

( les photos de ce paragraphe proviennent du  » Miroir-Sprint  » du 19 Mai 1958).

Cette finale se joue au Stade Yves-du-Manoir devant prés de 60.000 spectateurs. Elle oppose le Stade de Reims, déjà Champion de France, à son dauphin, le Nîmes Olympique. La rencontre sera ternie par la sortie sur blessure d’un nîmois, Schwager, dès la 14 ème minute (à l’époque pas de remplacement possible, donc Nîmes va jouer à 10 tout le reste du match) et par un arbitrage très en-dessous de l’enjeu (déjà !), oubliant deux penalties pour les rémois. Grâce à René Bliard (42ème) sur un centre en retrait de Just Fontaine, on mène 1-0 à la mi-temps. Quatre minutes après la pause, Nîmes égalise par Mazzouz. Sept minutes plus tard, Justo redonne l’avantage au rémois (56 ème). Les Nîmois de Kader Firoud vont tout faire pour revenir au score … plus ou moins régulièrement … on connait les « crocodiles » !

photo1

Armand Penverne , Robert Jonquet , Dominique Colonna

photo2

Arrêt chanceux de Colonna (en haut) . Le choc entre Akesbi et Colonna (en bas)

photo3

A la 82ème, sur une sortie délicate, Doumé est blessé au foie par le coude d’Akesbi. Après le choc avec Hassan Akesbi (futur rémois), Dominique Colonna est remplacé dans les buts par Jean Vincent, Doumé devenant joueur de champ pour les dix dernières minutes du match qui verra le Stade l’emporter 3 buts à 1, René Bliard réalisant son doublé à la 89ème.

photo4

Doumé s’apprête à shooter.

Dominique Colonna  gagnant du premier Loto Sportif .

C’est en Avril 1985 que la Française des Jeux lance le Loto Sportif, qui à l’époque est « multi-sports « . Pour cette première édition  il fallait trouver le nom des 6 premiers pilotes de Formule 1 du Grand Prix d’Estoril au Portugal, le résultat du match de D2 Rennes-Reims (!) et le nombre de buts inscrits lors de six matchs de D2 … Pas facile ! D’autant que la course automobile s’est déroulée sous un déluge d’eau; résultat : Ayrton Senna (1ère victoire en Grand Prix), Michele Alboreto, Patrick Tembay, Elio De Angelis, Nigel Mansell et Stefan Bellof  (avaient abandonné Alain Prost, Nelson Piquet, Niki Lauda … 9 pilotes arrivés sur 26 partants …). Victoire de Rennes 2-0 sur les hommes de Bianchi. Sur environ 1. 450. 000 grilles jouées, il y eu un seul gagnant, notre Doumé, qui empocha la somme de 2.639.165 Francs et s’offrit un séjour en Floride.

JF est supporter des Anciens
Email à cet auteur | Tous les Articles par JF

Laisser un Commentaire